Les Fleurs dans toutes leur splendeur!

Les fleurs sont des êtres vivants à part entière, elles sont sensibles à nos paroles, à nos actes de bienveillance. Mais elles peuvent aussi souffrir si l’on n’en prends pas soin. De plus, elles sont féminines, belles, toutes en courbes, avec de magnifiques couleurs. Elles sont de véritables miracles de la Nature. Ainsi tous les artistes leur rendent hommage, de l’écrivain, au peintre, en passant par le photographe. Elles symbolisent tellement! Pour chaque événement de nos vies, elles sont dans nos coeurs, nos maisons, nos jardins. Elle nous soignent, elles nourrissent nos animaux … Les Fleurs sont si belles et si précieuses!

Les Fleurs sont toutes si différentes.

Les observer est un vrai plaisir, car elles sont toutes différentes. Comment ne pas être sous le charme devant leur apparente fragilité et leur beauté. Soyons respectueux même des « petites choses » de ce monde. C’est souvent les plus « Petits » qui font la « Force » de ce monde! L’observation des choses simples ou en soi insignifiantes est très enrichissante et peut nous faire voir beaucoup de détails, particulièrement dans le coeur de la fleur, mais pas que.

La photo de fleur reste facile à pratiquer car on en trouve partout, dans notre jardin, en ville, elles sont également magnifiques et dans nos campagnes, les fleurs sauvages sont aussi très belles. En plus, s’il fait mauvais, on peut en acheter chez son fleuriste et faire de belles photos d’elles à la maison. Il y a moins de vent et pour faire de la macrophotographie de fleur cela peut-être parfois plus confortable.

J’ai coutume de les photographier en « portrait », car chacune d’elles à sa particularité qui la rend unique, magique et singulière, un être vivant à part entière. Certes, elles sont éphémères, mais comme nous, elles naissent, s’épanouissent, vieillissent et meurent …

C’est juste un « processus » plus rapide pour les fleurs. Mais elles nous ressemblent beaucoup au fond, comme le disait si justement Victor Hugo :

« C’est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain n’écoute pas. »