Vous êtes ici : Accueil » Blog » Photo d'Art » Photo Chocolat de Noël, Gourmandise et Féerie…

Photo Chocolat de Noël, Gourmandise et Féerie…

Posté dans : Photo d'Art 0

Photo Chocolat, un rêve gourmand

C’est une boîte de chocolat de Noël, oui mais ce n’est pas une simple boîte de chocolat puisqu’elle a été offerte à ma Famille! La nuit tombe, Noël approche, une bougie allumée, la boîte de chocolat près du sapin et des guirlandes scintillantes… Vite faire une « photo chocolat » à Noël!

Il ne m’en faut pas plus, si juste un peu de Jazz et un verre de Pacherenc. Mon appareil pour passer au crible cette magnifique boîte de chocolats qui m’appelle dès que je la « déshabille ». « Vient nous admirer, vient nous savourer! » Il est vrai que ça été un peu dur! Manger un chocolat d’abord, non les immortaliser d’abord et à la fin, la récompense suprême, en manger un ou deux … ou trois!

Bref, j’attrape mon appareil photo et là je passe mon temps à les scruter sous toute les coutures, tous les angles, pour vous faire partager ce qui m’a été offert. Vous faire partager du bonheur au travers de ces images, faire ressentir la magie, l’effervescence, le partage, la joie, la féerie de Noël.

Pas une simple fête commerciale, non, mais une fête qui remonte à notre enfance, celle que l’on s’imaginait attendant le Père Noël, les cadeaux. Celle qui était la plus belle, car on se l’imaginait plus qu’on ne la consommait.

Analyse

En se déplaçant autour du sujet, il apparait différent. On ajoute des perspectives nouvelles et multiples. On augmente ses chances de percevoir les choses d’une autre façon, en les rendant plus originales, différentes…

Ouvrir son esprit et son regard, s’avère un excellent exercice. En bougeant autour du sujet, en choisissant délibérément son cadrage, ses réglages. Il est primordial d’être l’acteur de ses choix.

La notion de suggestion, d’exagération, suivant comment on se positionne, comment on cadre, notre position par rapport à la lumière… Tout est important et conditionne une photo, qui n’aurait jamais pu être la même qu’à cet instant.

Plus on observe, et plus on élargie ses possibilités de positionnement dans l’espace. Suivant ce que l’on désire montrer, c’est à la carte! Comme une palette, on multiplie les possibilités de photographier son sujet. L’imagination peut ainsi se developper et parfois nous étonner…

« Le chocolat est bien évidement la matière dont sont faits les rêves. Des rêves riches, noirs, soyeux et doux qui troublent les sens et éveillent les passions. » – Judith Olney

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.